The VOICE Refugee Forum (Community Network)

Unite Against Deportation and Social Exclusion

The VOICE Refugee Forum – A Network of Refugee Community Initiatives in Germany

Greetings and Solidarity from Refugee Political Community Germany to Refugee Protest March in Bavaria

English/French/Deutsch:
Sei realistisch, versuch das Unmögliche! Be realist, look for the impossible! Soyez réaliste, chercher l'impossible! Power to the people - Solidarity meeting from Hamburg by Refugee-Migrants Political community

French/English/Deutsch:
"Nous venons chez vous" - La communauté des réfugiés a besoin de vous!
„Wir kommen zu euch“ - Die Flüchtlings-Community braucht euch!
"We are are coming to you" - The refugee community needs you!
Review on Break Deportation Culture – Deportation is criminal and we fight to stop it!

Hamburg: "We are coming to you" – The refugee community needs you!

The Political MOVEMENT - Appeal to Refugee Communities for Solidarity Network in Germany and Europe
Please join us for a life decided by our quest for a free society, equality and human dignity.

No Refugee is Criminal - Deportation is Collective Crime and Corruption

In Solidarity with North African Deportees and Victims of Deportation from Germany.

Appeal for Refugee Community Network from: Konradsreuth – Bayern

Moneer and Nadja's Struggles and Solidirity with the refugee community in Thuringia: - Statements by Moneer Alkadri und Nadia Ghnim from Syria: Demand for official transfer to Jena and payment of social allowance by State of Thuringia and Flüchtlinge aus dem Camp-Streik untersuchen die Zustände in Suhl

Zu Moneers und Nadias Kämpfen und zur Solidarität mit der Flüchtlingscommunity in Thüringen:
- Statements von Moneer Al Kadri und Nadia Ghnim aus Syrien: Forderung nach offizieller Umverteilung nach Jena und nach Zahlung von Sozialleistungen durch den Staat Thüringen und zur Flüchtlinge aus dem Camp-Streik untersuchen die Zustände in Suhl

Miloud Lahmar Cherif von Beleidigungsvorwurf gegen rassistisch kontrollierende Bundespolizisten freigesprochen

Meine Stellungnahme zu den Anschuldigungen der Bundespolizei
- Miloud Lahmar Cherif, The VOICE Refugee Forum

My statement on the federal police's charges against me on racist control
- Miloud Lahmar Cherif

Petition gegen den Abschiebeterror an der Familie Arsič - Breitenworbis Flüchtlingslager in Thueringen

Erfurt Declaration of Radmila Anić concerning her menace in Serbia
Erfurt: Erklärung von Radmila Anić zu ihrer Bedrohung in Serbien

The VOICE Refugee Forum Germany:
The Refugee: Base on Our History 1994 to 2014
Call for a Coordinated Regional Community Assembly
Reward 2015: The refugee political resources in Germany

O-platz Berlin Bus Tour 2015

English German French
Refugee Manifestation For Freedom and Liberty in Lutherstadt Wittenberg, 16.04.2015
Stop Abuse! Legalize the so Called “tolerated refugees in Germany! Stop Destroying Refugees' Perspectives! With Guests Speakers from Schwäebish Gmünd

Civil Disobedience - Protest Tour Against Residenzplcht
Grassroots movement and resistance of refugee activists from Schwaebisch Gmuend against residenzpflicht imprisonment

Residenzpflicht bedeutet weiterhin Apartheid”
Weiter Protest gegen Erzwingungshaft für Flüchtlingsaktiviste
Ziviler Ungehorsam gegen Strafverfolgung bzgl Residenzpflicht
27.02.2015: Staement
02.03.2015: The VOICE Refugee Forum zur Flüchtlingsdemonstration gegen Residenzpflicht in Schwäbisch Gmünd
07.03.2015: Erklärung
English:
“Residenzpflicht still means Apartheid” - “Lager still means elimination”
25.02.2015: Staement
02.03.2015: The VOICE Refugee Forum on The Refugee Demonstration against Residenzpflicht in Schwaebisch Gmünd - Campaign for Freedom and liberty
07.03.2015: Declaration by Schwäbisch Gmünd Refugee Activists

Videos:
-Keeping Resistance Against Oppression!
-1/3
-2/3
-3/3

Refugee Tour
Solidarity Call for Civil Disobedience from Refugee Initiative Schwäbisch Gmünd
Wuppertal 23.03., Hamburg und Erfurt 24.03., Kiel 25.03., Bremen 26.03., Berlin 27.03.15,. Konstanz 01.04., Schwäbisch Gmd 06.04.15, Lutherstadt Wittenberg 16.04.2015

Breaking the isolation culture – We are isolated from the refugee communities!

Keep On - Close down Breitenworbis refugee isolation camp in Thüringen


Here is the .Radio report and Interview of Mbolo Yufanyi on the 20yrs. The VOICE Refugee Forum

Deportation is the Last Ring of Slavery Chain - Break the Culture of Deportaion, Isolation, Elimination.
Refugee Political Worshops and Media: 20years of Refugee Resistance in Anniversary of 20years.The VOICE Refugee Forum in Germany

20yrs.The VOICE Refugee Forum:
Faltblatt - Flyers in English / Deutsch / French / Arabic
The Call for Donation:
Everyone 20€ --- Dein Geburtstagsgeschenk für 20 Jahre The VOICE Refugee Forum


Review and invitation: Preparatory meetings on of The VOICE Refugee 20yrs. Anniversary in Jena

Deutsch:
Rückblick und Einladung: Die Vorbereitungstreffen zum 20. Jahrestag von The VOICE Refugee Forum in Jena
20. Jubiläum von The VOICE Refugee Forum - 20 Jahre Widerstand von Flüchtlingen in Deutschland

Brutal Police Murder in Germany
Oury Jalloh -Das War Mord / He Was Murdered in Police Cell 5 Dessau:
Innenansichten vor BGH Urteil - Statement Moctar Bah

Revisionsentscheidung des BGH im Fall Oury Jalloh vom 17.08.2014:
Conakry (Guinea): Visum für Bruder des toten Oury Jallohs trotz Einladung durch den BGH verweigert
:

Text in Deutsch:
Pressemitteilung GBA zum Todesfall Oury Jalloh - Gegenvorstellung von Thomas Ndindah gegen den OStA beim BGH Dr. Matthias Krauß
Im Todesfall Oury Jalloh: Thomas Ndindah vs GBA am BGH - Bezug: Ihr Antwortschreiben vom 11. Februar 2014 – AZ 2 APR 308/13-5

Spread the Solidarity - United we speak out for freedom of movement
The VOICE Refugee Forum on Archives of our 10years Anniversary in October, 2004 in Berlin:
As we approach the 20th Anniversary of Refugee Resistance this year in October, we will be spreading the documented texts and impressions from our Archives on Residenzpflicht campaign and the struggles to speak out for freedom of movement

Deportation is Torture and Murder - Stop Police Brutality against Refugees and Activists: - PM The VOICE Refugee Forum - First anniversary of our protest inside and outside of the Nigerian Embassy in 2012

STOP COLONIAL INJUSTICE – STOP DESTROYING OUR COUNTRIES
STOP KILLING REFUGEES – ABOLISH FRONTEX:

FOR THE RIGHTS OF REFUGEES AND MIGRANTS IN GERMANY AND EUROPE

We stand together to reclaim the power of human dignity and solidarity against the state repression of refugees in Germany

Refugee Protest Actions - United Against Colonial Injustice

Mass murder in Lampedusa: Shame on EU! Refugee Protest in Rome, 10.October, 2013

The VOICE Refugee Forum - Guideline to Refugee Protest Strike in Eisenberg Reception Camp

Roma Initiative Thüringen: Report of Action Days July 25th – 27th in Jena and Eisenberg

Panel Roma ( Refugee Tribunal )

Streik der Flüchtlinge in der Thüringer Landesaufnahmestelle in Eisenberg für u.a. Flüchtlinge vom 30.07.2013.
VideoDoc: Erste Streik der Flüchtlinge in der LAST Eisenberg

25 - 27. 07 in Jena: ROMENGO DROM – The WAY OF ROMA PEOPLE
Demonstration in Jena - Stop the Deportation of Roma

Bad Mergentheim and Külsheim Refugees Protest in Stuttgart


Liberation Bus Tour in Bad Mergentheim - Refugee Strike in Stuttgart The VOICE Refugee Forum Network Video Channel

The Lager Watch Group on Eisenhüttenstadt - Stop Deportation Factory!

BREAK ISOLATION!
pdf: ABOLISH ALL LAGERS! - STOP DEPORTATION! Refugees of Eisenhüttenstadt!

LIBERATION BUS TOUR – FINALER AKTIONSTAG IN STUTTGART

08.6. Demo for Lampedusa in HH. District Office Hamburg-Mitte prevents the construction of tents with the help of police force

Bundesweite Kampagne und Netzwerk Bericht über Aktivitäten und Unterstützungsaufruf

Refugees gestoppt auf dem Weg zu Blockupy / Refugees stopped on their way to Blockupy.

Everywhere in these isolation-camps people lack their basic human rights - Break Isolation Strike Tour in Niedersachsen

"Lampedusa in Hamburg":
Bezirksamt Hamburg Mitte verhindert mit Polizeikräften Zeltaufbau für obdachlose Flüchtlinge

Video Refugee Testimony: More than 20 years in Isolation Camp Brandenburg - Germany

Miloud L. Cherif - Video Collection on Campaign for Civil disobedience against "Residenzpflicht" Refugee Movement Restriction
English: Take Urgent Action! FAX- Campaign against Residenzpflicht and political persecution of Miloud L. Cherif
Deutsch: Fax-Kampagne gegen Residenzpflicht und die politische Verfolgung von Miloud L. Cherif

Aktion am Hauptbahnhof Erfurt; 22.5. um 15 Uhr Residenzpflicht abschaffen – Rassistische Polizeikontrollen stoppen! Freiheit für Miloud L Cherif und alle anderen!

Video Collection of Refugee Testimony and Appeals from Liberation Bus

Break Isolation - Refugee Strike in Germany
26.April till 08.June 2013
New Videos and Reports on Refugee Refugee Liberation Bus Tour in Baden Württemberg and Schwaben Bayern 26th of April till 8th of June in Stuttgart.

Niedersachsen Refugee Liberation Bus Tour (16 – 22 of May 2013) Break Isolation Refugee Strike

Aufruf zur öffentlichen Prozessbeobachtung im Asylverfahren von Salomon Wantchoucou

2nd Declaration and Call for serious conversations "Lampedusa in Hamburg"
„Lampedusa in Berlin, Hamburg and Bielefeld”

The Criminality of the European Authorities - Interview with Affo Tchassei
„Wir sind hier und gehen nicht zurück“
Protest im UNCHR Berlin
„We are here and we don’t go back!” - “Nous somme ici et nous ne retournerons pas!”

Break Isolation Strike in Refugee Lagers - camps

PRENZLAU: Protest against racist attacks of Refugees

Refugee Liberation Bus Tour in Baden Württemberg and Schwaben Bayern
Schließt euch uns an und unterstützt die Refugee Liberation Bus Tour in Baden-Württemberg und Bayern!

Join us to support the Refugee Liberation Bus Tour in Baden-Württemberg and Bayern

Update News:
Polizei schikaniert die Refugees Liberation Bus Tour: Offene Protestnote an die Grün-Rote Landesregierung von Baden-Württemberg

Demonstration - Samstag, 18. Mai 2013, 16 Uhr, Willy Brandt-Platz:
für ein Ende rassistischer Polizeigewalt und gegen institutionellen Rassismus
In Erinnerung an Christy Schwundeck – Getötet durch die Polizei in Frankfurt/Main

OUR RIGHTS TO EXIST AS FREE PEOPLE HAVE BEEN CRIMINALIZED BEFORE OUR NAMES ARE KNOWN: WE WILL FIGHT BACK UNTIL WHEN WE TAKE BACK THE POWER OF SOLIDARITY TO BREAK OPEN THE PRISON GATES FOR THE VICTIMS OF RACIST PERSECUTION IN GERMANY.

Action in Thüringen

On the Move! “Break Isolation Strike”
Refugee liberation strike action in Heidenheim Baden Württemberg 29th April 2013
Refugee Demonstration and liberation Bus Tour 2013 Refugees Liberation Bus Tour Video reports by Crosspoint

"Enough is enough" - refugees in Wolfsburg raise their voice
Bericht vom Demonstration am 27.04.2013 in Wolfsburg Break Isolation Solidarity Act - “Genug ist genug”

Polizei kriminalisiert Treffen in Thüringer Flüchtlingsheimen und belagert das Grünowski

BREAK ISOLATION and Solidarity Act in Thueringen: Jena, Greiz, Gerstungen, Waltershausen und Erfurt

Unterstützt die Faxkampagne - Offener Brief der Frauen aus dem Isolationslager Breitenworbis

Thousands of balloons - World Wide Roma Day

Am 8. April war der internationale Tag der Roma, um für die Rechte der Roma zu kämpfen und auf die Situation der Roma aufmerksam zu machen! - Gegen die Ausgrenzung und Isolation von Flüchtlingen in Lagern - Solidarität mit der "Break Isolation" Bewegung!

Pressemitteilung von Miloud Lahmar Cherif zur Situation seiner Familie in Deutschland

Break Isolation Conference and Solidarity Act 2013
*April 2013 in 7 Regionen Deutschlands – Göttingen 08-09.04., Essen - NRW 09.04., Berlin and Prenzlau 08-13.04., Frankfurt 10-11.04. (Kundgebung im Containerlager Oberursel 11.04.), Hamburg 13.04., Bielefeld 16.04., Trier 20.40 Jena / Thueringen , 22-26.04.

English:
We are at a crucial turning point to make refugee isolation lager HISTORY in Germany.

Break Isolation Conference and Solidarity Act 2013 - Input by The VOICE Refugee Forum

Deutsch:
Break Isolation Conference und Solidarity Act 2013 - Input von The VOICE Refugee Forum

Thousands of balloons - 8. April 2013 for World Wide Roma Movement
Gegen die Ausgrenzung und Isolation von Flüchtlingen in Lagern - Solidarität mit der "Break Isolation" Bewegung!

Refugee Workshop in Berlin Protestcamp

Choucha Camp Refugee Protest in Tunisia - Sit-in migrants de Choucha Tunis - Break the isolation! Solidarity with Fighting Refugees Camp in Choucha / Tunisia

Interviews in English and French:

Break Isolation of Refugees - Karawane Festival Speech by Osaren in Jena: Chant down the babylon Germany

We are protesting to close down all Refugee Isolation Lagers in Thueringen:
Refugee lager Camp Protest
Join the ongoing Campaign to Close down:
Isolationslager Breitenworbis
Greiz
Gerstungen isolation
Successfully Closed down refugee lagers in recent years
2012 Isolationslager Zella Mehlis
2011 Ghetto Sömmerda/Gangloffsömmern
2010 Isolationslager Katzhütte!
2009 Isolationslager Gehlberg
2009 Ghetto: Flüchtlingsunterkunft in Apolda - Stobraer straße in Thüringen
2007 Flüchtlingsheims Freienbessingen

Sachsen-Anhalt
Campaign to Close down:
Isolationslager Bitterfeld
Flüchtlingsisolationsheim Marke
Vockerode
Successfully Closed down refugee lager in Sachsen-Anhalt
2012 Isolationslager Möhlau

2011 Ein Überblick: Isolation der Flüchtlingslager in der Nachbarschaft zu brechen - Die Agenda von The VOICE Refugee Forum
An Overview of „The VOICE“ Agenda – Break the Refugee Isolation Camps in the Neighbourhoods
2003 Stop all deportations! Close all detention and deportation centers for refugees and migrants!

Asylbewerber Asylbewerber
Abschiebung Abschiebung
Residenzpflicht Residenzpflicht
Frontex Frontex
Refugee Embassy Refugee Embassy
Colonial Injustice Colonial Injustice
Police Brutality Police Brutality
Isolationslager Isolationslager
BAMF - Bundesamt für Migration und Flüchtlinge BAMF - Bundesamt für Migration und Flüchtlinge

* * * * * * * *

Dossier zu den Morden an Sakine, Fidan und Leyla Morde an den kurdischen Frauenrechtsaktivistinnen Sakine Cansız, Fidan Doğan und Leyla Şaylemez, die sich am 9. Januar 2013 im Zentrum von Paris ereigneten

Video: Dessau 7.01.2013 - Oury Jalloh Demonstration

Verbrannt in Polizeizelle Nummer fünf Busse nach Dessau (7.1.) zur Erinnerungsdemo für Oury Jalloh

: Abschiebung und Pressekonferenz - Refugee Camp Vienna
Refugee Protest Camps:
Vienna Austria
Berlin Germany

Break Isolation Berlin – Statement of the Refugee Protest Camp at Oranienplatz Berlin
Enough is enough. It's time for resistance!

New Videos Refugee Protest camps: Solidarity from Vienna and Berlin
Endorse the International Statement of Solidaritya from Refugee Protest in Vienn
Wien Press: Votiv-Lager war angemeldet - War Räumung des Protest-Camps illegal? Flüchtlingscamp vor der Votivkirche

Video: Police Vandalism in Wien - Refugee Protest Camp evicted! Polizeiliche Räumung des Refugee Protest Camp in Wien
Video:Refugees on Hunger Strike / Refugees im Hungerstreik

Reboot FM about the : Refugee Tribunal in Berlin (June 13-16.2013)

PM The VOICE Refugee Forum on Oury Jalloh: Magdeburger Strafgerichtskammer verhindert Aufklärung - (k)ein Ende einer Farce

Austine and the Residenzpflicht

"October 12. 2012. On the way from Schwäbisch Gmund (Baden Württenberg) to Berlin, to take part to the Refugee Protest March Demonstration of October 13, Austine, Charles, Chima, Egbo, Henry and Obinna are target of a police racial profiling control in Hof's Station.

Rex Osa’s Testimony by Affidavit for The INTERNATIONAL MIGRANTS TRIBUNAL IN MANILA Quezon City, Philippines
The VOICE- Protocol 11.11.12 in Berlin: O&A with Alassane Dicko and Rex Osa on Beyond the borders Conference in Berlin

CARAVAN for the Rights of Refugees and Migrants
Strengthening the unity of refugee struggles against colonial injustice in Germany

Stärkt die Einheit der Flüchtlingskämpfe gegen koloniales Unrecht in Deutschland - Abschlusserklärung des Break Isolation Camp

3Sat mediathek Report: Für mehr Menschenwürde
Flüchtlingsproteste in Deutschland: Die Proteste von Asylbewerbern in Deutschland nehmen zu, insbesondere seit sich ein Asylbewerber in Würzburg Anfang 2012 das Leben genommen hat und zwei iranische Flüchtlinge sich die Münder zugenäht hatten und in Hungerstreik getreten waren. Inzwischen hat sich in acht deutschen Städten eine Protestbewegung von Flüchtlingen...?
Break Isolation Protestmarsch und Protest der Flüchtlinge für die unverzügliche Schließung des Isolationslagers in Breitenworbis, Mühlhauser Straße 35 am 29.08.2012 auf 3Sat mediathek

You are here

Haliti, Shani (39), père de deux enfants - La terreur d'expulsion en Thuringe continue! Soyez actif et stopper cette terreur!

Haliti, Shani (39ans), un père célibataire avec deux enfants.

Le 12 Novembre 2015, Shani Haliti a reçu une lettre lui notifiant son expulsion imminente. Depuis lors, ses enfants et lui vivent dans la peur constante de l'expulsion vers un pays (la Serbie), où ils sont menacés de mort.

Voici son histoire:

Le 25.03.1999, pendant la guerre du Kosovo, l'armée serbe est venu à deux (02h) heures du matin à Urosevac (Kosovo) chez Shani Haliti et ses parents. Ils l'appelaient la force, qui est, ils l'ont enrôlé de force sans préavis et l´emmené avec eux. Il était sommé de les suivre dans les dix minutes suivantes tout comme les autres roms et serbes de toute la ville. Dans la zone de la ville où il a vécu, il n'y avait pas d'autres musulmans, lui et sa famille étaient les seuls.

Dans l'armée, il a connu un gros stress et surtout une grande crainte dans la guerre. Quand il était dans un convoi de camions sur son chemin à une base militaire, le premier camion a roulé sur une mine et a explosé. M. Haliti était heureusement vers l´arrière du convoi, dans un autre camion. Il devait nettoyer l'endroit avec les autres, et enterrer les corps.

Des besognes telles que récupérer cadavres dans des zones particulièrement dangereuses et les enterrer, étaient toujours réservées aux Roms. Les Serbes, envoyaient les Roms là-bas pour faire ces choses.

Au début de son temps dans l'armée, le fait que Shani Haliti soit musulman n'a pas été si important. Mais après que beaucoup Serbes avaient été tué par les Albanais musulmans, ils ont commencé à haïr les Roms musulmans, et de menacer de les tuer, comme les Albanais l’avaient fait. Dans son groupe, il était le seul musulman et donc a été à plusieurs reprises confronté à l'hostilité.

Pour cette raison il toujours voulu s´ échapper et fuir l'armée, mais n'a jamais cette opportunité. Il a donc dû y rester jusqu`en juillet 1999 lorsque les troupes de l'OTAN de la Macédoine sont venus au Kosovo et sont intervenu dans la guerre. C´est en ce moment que les premiers signes de problèmes de santé mentale, qui ont ensuite été diagnostiqués comme la psychose schizo et les tendances suicidaires, se sont révélés chez M. Haliti.

Suite à l'intervention de l’OTAN, l'armée serbe s´est retirée encore en ce Juillet 1999 du Kosovo. Les commandants se sont habillés en tenues civiles et ont fui dans les voitures, et les soldats serbes eux ont été transportés par camion. Les Roms ont été abandonnés et devaient se débrouiller seuls. On leur avait dit, il y aurait d'autres camions pour les ramasser, mais personne ne vint. Ils leur avaient menti et ils ont dû se débrouiller par eux-mêmes. Shani Haliti ne savait pas où aller.

Finalement, il est retourné avec son uniforme serbe chez lui à la maison. Quand les Albanais civils l'ont vu, ils ont voulu le prendre, enlever et tuer. Quand il a réalisé qu'ils veulent l´arrêter, il a dû les menacer de son arme pour protéger sa vie. Puis il a fui dans une église orthodoxe, où le prêtre l´a caché jusqu'à la tombée de la nuit. Il lui a donné des vêtements civils et l'a conduit au travers de la frontière serbe.
Il a ensuite fui vers la Serbie à Bujanovac dans un campement de Roms. Là, il lui a été a dit que de nombreux Roms ont fui le Kosovo pour Subotica près de la frontière hongroise, et il est allé là-bas aussi. C´ était en Août 1999.

A Subotica, il a essayé de trouver un appartement et de l'aide. Les gens lui ont toujours demandé d'où il venait et quel était son nom et quelle était sa confession religieuse. Et quand il a dit qu'il est du Kosovo et un musulman, on lui a tout refusé en disant: Hors de question, vous êtes les même que l'UCK.

Avec de très nombreuses difficultés il a finalement trouvé une chambre. Mais en raison de la grande haine entre Albanais et Serbes, il n´a pu trouver aucun travail. C´était si difficile parce qu´on pouvait reconnaitre à partir du nom que quelqu'un est musulman et d´office pas en mesure de trouver du travail. Mais même auprès des autorités ou chez les médecins, il a été mal traité et personne ne voulait l'aider parce qu'il est musulman.

Immédiatement après son arrivée à Subotica fin Août 1999, M. Haliti était voir pour la première fois un médecin qui lui a fourni des médicaments, en raison de ses problèmes de santé mentale. Après six mois, le médecin l'a envoyé voir un psychiatre. Là aussi, il a reçu des médicaments et a commencé une thérapie par la parole. Ces médicaments ne l´ont pas vraiment aidé et par ailleurs il devait les payer de ses propres poches. Ce médecin l´a discriminé comme tous les autres en raison de son origine et sa religion, il lui a donné aucun rendez-vous et constamment retardé le suivi de son traitement. Les médicaments ne sont pas bons, ils ne contribuent pas et il a dû les payer vous-même. Après un moment, on ne lui laissait même plus de voir le médecin et il n'a plus obtenu de rendez-vous.

Il a essayé à plusieurs reprises de se suicider la période où il était suivi par le psychiatre pour le traitement. Il s´est coupé les veines et a essayé de se pendre. Il fait part de tout ça au psychiatre, mais celui-ci ne voulait toujours pas le traiter, ni l'envoyé à l'hôpital psychiatrique. Il était le seul Roms dans sa clinique, et là-bas il régnait tout le temps une atmosphère de discrimination.
En 201 M. Haliti a encore fait la rencontre à Subotica d´un Romnja orthodoxe, qu´ il connaissait déjà depuis sa région natale. Il a vécu avec elle et elle a pris ses deux fils avec elle.

Bien que sa situation se soit quelque peu améliorée, il entendit souvent quand son premier enfant pleurait, les même cris de la guerre ce qui le stressait encore. Il devait sortir de la maison et seulement là, il était en mesure de se calmer.
La famille a ensuite vécu ensemble dans un appartement plus grand avec sa mère. Cela a été possible parce qu'elle était orthodoxe. Les enfants ont pris le nom de la mère, de sorte qu'ils ont été épargnés par la haine contre les musulmans. M. Haliti était doublement haï et marginaliser, d'abord parce qu'il est d´une part Rom et d'autre part parce qu'il est musulman.

Les deux fils allaient à la même école à Subotica. Là, ils ont été battus par les autres enfants. Shani Haliti s´est alors plaint à l'école que cela ne devrait plus arriver. Par la suite, il y avait une réunion parents-enseignants en Octobre 2013 où les parents d'enfants serbes qui avait battu ses fils ont pris part. Après la conversation, devant l´école, ces parents lui ont alors dit: Que cherches-tu ici? Ce pays n’est pas votre terre! Ils ont menacé de tuer sa famille s´ils ne s´en vont pas et quittaient la ville parce qu'ils étaient Roms aussi musulman. Il a ensuite menacé de porter plainte contre eux au poste de police. Ils ont dit: Faites-le tranquillement, ça ne vous aidera pas, c´est notre police, ils sont nos amis.

Il a ensuite déposé une plainte auprès de la police, mais ils n´ont rien entrepris. Une demi-douzaine de serbes l’a attaqué le 25 Novembre 2013 et l´ont battu. Les menaces ont augmenté à son encontre. Après la bagarre toute la famille l´a une fois de plus menacé avec la mort : si vous ne partez pas, nous allons tuer toute votre famille. Sur le mur de sa maison, ils ont pulvérisé: Tuez les Albanais!

Suite à ces incidents, la mère de l’enfant s´est séparé de des enfants. Il y a une décision de justice qui lui attribue la garde des enfants. Dans le même temps, il était clair qu'ils ne pouvaient pas continuer à y vivre, parce qu'ils n´étaient plus sûrs de leurs vies. M. Haliti a demandé à la mère des enfants de toute façon, de rester avec eux à cause des enfants, et parce qu'il ne voulait pas quelque chose leur arrivent s´il devait fuir.

Pris de peur de la mort, toute la famille a ensuite fui le 28/11/2013 vers l'Allemagne, car leur sécurité n´était plus assurée ni en Serbie encore moins au Kossovo puisqu´ils étaient menacé de mort dans les deux pays. Ici en Allemagne ils été admis dans plusieurs centre d´accueil pour refugiés(Erstaufnahmelager). La mère des enfants est venue avec lui en l'Allemagne. Mais en Décembre 2013, elle est allée dans un autre centre d´accueil suit à un transfert. Ce même mois, M. Haliti et ses deux fils ont été redistribués à Eisenberg.

Le 03/03/2014, M. Haliti et ses deux fils sont venus à Erfurt. Sa demande d'asile a été rejetée en Juillet 2014 et M. Haliti a porté plainte contre le refus. Cette plainte a également été rejetée par le tribunal de Gera. Pour éviter d'être expulsés par la police, il a dû signer le soi-disant «départ volontaire». Le 24/10/2014, il a dû retourner en Serbie avec ses enfants. Il retourna à Subotica, dans l'ancien appartement.
Au 03/11/2014, les enfants devaient repartir à l'école. M. Haliti avait espéré que les menaces sont terminées, mais tout a commencé à nouveau. Les enfants ont été battus à l'école tous les jours par les autres enfants et lorsqu´ils se sont plaints à l'enseignant, elle a minimisé les faits et a répondu que ce n´ n’était pas si grave.
Le 27/01/2015 les parents des enfants sont venus à leur maison. Ils sonnaient en scandant: Nous savons que tu es là, pourquoi ne viens-tu pas? Tu ne viens pas, parce que tu es coupable.

Et puis, ils ont appelé la police et leur ont dit qu'il stockait des armes à la maison, et serait en train de planifier un attentat terroriste. Aux environs de 20h du soir vint une unité spéciale dans son appartement, au motif qu'ils avaient des preuves qu'il aurait apporté des armes du Kosovo. Il leur demanda d´où avaient-ils ces indications les parents des enfants serbes ont présumé: Vous nous avez dit. Il a contredit et la police lui a dit qu'il ne pose plus de questions, mais simplement répondre à leurs questions.

La police lui a crié dessus et a braqué une arme à sa tête. Ils ont dit: vous n´avez besoin de rien expliquer, nous vous emmenons au poste de police et là vous expliquerez tout quand nous allons vous battre. Les enfants étaient dans une autre pièce et ont tout entendu. Ils ont ensuite été emmenés par la police à la cour, de sorte que la maison puisse être fouillée. Ils sont retournés par la suite dans la maison et y sont restés seuls.

M. Haliti a été emmené dans un poste de police dans le sous-sol, où ils ont fait les interrogatoires. Ils l'ont gardé là de 22h00 à 24:00, l'ont battu et menacé: Dites la vérité, ou nous vous tuerons. Il a ensuite dit: vous pouvez me tuer maintenant, vous avez ca dans votre main et je ne veux pas avoir ça dans mes mains.

N´ayant rien trouvé à l'intérieur de l'appartement, ils l'ont relâché au bout de deux heures. Et ils lui dirent que les enfants devraient aller à nouveau le lendemain matin à cette école et il lui devait à nouveau se présenter à la police le lendemain matin à 7:00 . Lorsque M. Haliti était de retour chez lui, il appela ses amis et leur dit ce qui était arrivé, mais ils ont dit: Nous ne pouvons pas vous aider, parce que nous ne voulons pas avoir des problèmes avec la police. Il leur a demandé des conseils sur ce qu'il pourrait faire, et ils proposé d'organiser un petit bus et un chauffeur et l´éconduire. Ils lui ont dit que c´ était la seule chance, le plus tôt possible d'aller loin de là. Mais il a dit qu'il n'a pas d'argent pour cela. Les amis lui ont dit que sans argent cela n´était possible, parce qu'il est dangereux pour eux, parce que les policiers seront à sa recherche pour 7h du matin horloge et par conséquent, ils sont aussi en danger.

Il a réveillé les enfants et puis aussi dans la même nuit et ils ont dû marcher jusqu'à l'autoroute, car le chauffeur ne voulait pas attendre à l'extérieur devant la porte. Les enfants ont très peur que quelqu'un pourrait les suivre. Mais tout est allé bien, ils ont rencontré le conducteur sur la route et il les a conduit jusqu´en Allemagne.
Quand ils sont arrivés en Allemagne, le pilote les laisser descendre, mais a pris leurs passeports loin parce qu'ils lui devaient de l'argent. Le 28/01/2015, elle était de retour à Erfurt.

Le 30/01/2015 ils se sont présentés au bureau de l’immigration d’Erfurt à nouveau et M. Haliti a signifié son intention de soumettre une deuxième demande d'asile. Il ne comprit pas la réponse et il a obtenu juste une adresse pour un appartement dans la Hans – Seiler-Straße et une autorisation provisoire de séjour. Il n’a pas reçu de rendez-vous pour un entretien.

En Mars ici à 2015, il a reçu une autre lettre dans laquelle il a été demandé de quitter volontairement l'Allemagne. Il a refusé, parce qu'il n'a pas de lieu sûr pour lui et ses enfants où il peut aller.

En Août 2015, il a été demandé par écrit d´ obtenir leurs passeports. Mais il ne peut pas les obtenir, parce qu'on les obtient juste lorsqu’on fournit l'argent pour le voyage.

Le 12 Novembre, 2015, on a reçu une lettre d´expulsion. Depuis lors, lui et ses enfants vivent dans la peur constante de l'expulsion vers un pays (la Serbie), où ils sont menacés de mort.

M. Haliti est sous traitement pour ses problèmes psychologiques. Il obtient plusieurs médicaments qu'il doit prendre tous les jours. M. Haliti va beaucoup mieux ici en Allemagne qu'avant. Cependant, le stress est très mauvais pour lui, et la menace d´expulsion et de l'incertitude de sa situation conduisent souvent aussi à des phases où il va très mal psychologiquement. Il est déprimé, a des pensées suicidaires et entend surtout le soir à nouveau les images de la guerre. Ensuite, il ne peut pas dormir et est constamment fatigué.

Pour ses deux enfants M. Haliti est toujours là et prend soin d'eux du mieux qu'il peut. Pour lui, il est important que ses enfants puissent terminer leurs études avec succès ici. Ce qui est impossible pour eux en Serbie, parce qu'ils ne reçoivent pas de financement, et sont toujours marginalisés.

M. Haliti est activiste dans « Roma Thüringen » depuis son premier séjour en Allemagne. Il soutient d'autres réfugiés Rom aux rendez-vous dans les bureaux, avec des médecins ou des avocats. Il représente également « Roma Thuringe » auprès du grand en public, par exemple, lors des demandes de manifestations ou à la presse. Dans ce contexte, il travaille aussi avec Radio F.R .E.I. En outre, il est actif dans le travail de connexion avec d'autres organisations de réfugiés comme The VOICE Refugee Forum.

Roma Community Thuringen, Erfurt
http://breakdeportation.blogsport.de/
The VOICE Refugee Forum (Community Network)
Email: thevoiceforum@gmx.de

Deportation Is Criminal......
We can NOT live to tolerate the fascist deportation tradition of the political class in Thueringen. Deportation is criminal, therefore it is an organized terror by the corrupted society.
Power to the people!
I am empowered by the continuous protest to expose the political monsters of the German isolationist parliamentarians.
In solidarity, we remain.
osaren Igbinoba, The VOICE Refugee Forum

English
Press Release 16.12.: Protest against nightly deportation in Erfurt
http://thevoiceforum.org/node/4050
Deutsch
Pressemitteilung: 16.12.2015 // Protest gegen nächtliche
Sammelabschiebung in Erfurt
http://thevoiceforum.org/node/4049

Languages: 

Refugee - Campaigns and Networking in English & Deutsch

About us - Newsletter here.

Donation und Spende:
Donation for refugee community campaign to end the deportation and social exclusion in Germany

Für finanzielle Autonomie – keine Anträgem aber ein Beitrag von allen, die Teil der Bewegung sind oder mit ihr sympathisieren
Mit Deiner solidarischen Spende beweist du die Kraft der Einheit in der Bewegung

Förderverein The VOICE e.V.
Sparkasse Göttingen
Kontonummer: 127829
BLZ: 260 500 01
IBAN: DE97 2605 0001 0000 1278 29
BIC: NOLADE21GOE
Wir sind dankbar für jede Spende (steuerabzugsfähig, Spendenquittung auf Wunsch) Belohnung 2015: Die politischen Ressourcen der Flüchtlinge in Deutschland

Radiosendung anlässlich des 20 Geburstags von The Voice Refugee Forum (Oktober 2014 reboot.fm angehört werden (Sprachen: englisch und deutsch).

break deportation

Deutsch: Abschiebung ist Folter und Mord - Schluss mit Polizeigewalt gegen Flüchtlinge und Aktivisten
PM The VOICE Refugee Forum - Erstes Jubiläum des Protestes in und vor der nigerianischen Botschaft vom 15.10.2012

Mbolo Yufanyis Gerichtsverhandlung / Court Hearings in Berlin

Mbolo Yufanyi speaks on Deportation Chain - Resistance against Rascism and colonial injustice

Abschlusserklärung des Flüchtlingstribunals 2013 in Berlin

Prozessbericht zu Mbolo Yafanyis Gerichtstermin vor dem Amtsgericht Tiergarten am 26.9.13

„Flüchtlingsfrauen sagen: Es reicht!von der Flüchtlingsfrauenkonferenz zum Tribunal in Berlin“
Radio Broadcast from April 26, 2013
The Voices #11 - Refugee Woman Conference UND Artikel aus der Presse

Der Film über das KARAWANE Festival gegen koloniales Unrecht in Jena erscheint bald.

Osaren-Karawane-Festival-Jena-2010 Unite Against Colonial Injustice

Filmtrailer "Residenzpflicht"
:
The Caravan *for the rights of refugees and migrants

Break Isolation *Refugee Summercamp Erfurt
Links:
International Refugee Tribunal 2013
Refugee Protest Camp Oranienplatz Berlin
*asylstrikeberlin

Materials:
*Kalender 2013
*Zeitung der KARAWANE
Reboot FM 88 Berlin: *RADIO Broadcast Manifestation of The VOICE Refugee Forum and Plataforma
Campaign:
*REFUGEE (NIGERIA) EMBASSY GERMANY Residenzpflicht -*apartheid.net

Syndicate

Subscribe to Syndicate