You are here

Explication : Unissons-nous- le RÉFUGIÉ est le mouvement et notre communauté de défense en Europe

Unissons-nous: le Réfugié est le mouvement et notre communauté est notre défense en Europe
Explication de « The VOICE » sur la marche de protestation en Bavière 2016

Le RÉFUGIÉ est le mouvement et notre Communauté est notre défense! D’Osaren Igbinoba de „The VOICE Refugee Forum“.
Les efforts des réfugiés pour s'organiser dans les communautés sont une des mesures stratégiques et politiques pour assurer une position participative et représentative à l'intérieur et à l'extérieur de chaque mouvement de base progressif.

Nous sommes maintenant dans le ventre du monstre. Ils veulent que nous soyons leurs soldats, de sorte qu'ils deviennent encore plus puissants dans leurs systèmes coloniaux. Nous savons pourquoi nous sommes ici, et nous ne pourrons jamais oublier les gens que nous avons dû laisser dans nos pays d'origine. Nous sommes solidaires, en particulier avec ceux qui sont encore de l'autre côté de la frontière et qui se battent là-bas contre ces épouvantables conditions de vie, pour pouvoir survivre encore un jour de plus.
Nous nous battons pour l’arrêt des expulsions et pour la liberté de mouvement pour tous!

L’actuelle marche de protestation n’est pas la première à avoir été organisé par le „Refugee Struggle for Freedom“ (Lutte des réfugiés pour la liberté) et elle ne sera pas la dernière marche de protestation en Bavière. Cette protestation va faire un long chemin pour renforcer la résistance des réfugiés en Bavière, aussi renforçant notre détermination et rendant notre unité visible dans le sein des communautés de réfugiés dans tout le pays.

La communauté des réfugiés est en mouvement, en travaillant en réseau les uns les autres, aussi nous pouvons trouver des solutions immédiates à nos problèmes. Grâce à notre protestation coordonnée et notre engagement nous pouvons veiller à ce que nous nous soyons unis et nous organiser tous ensemble!

Ceux qui détruisent en ce moment nos pays d'origine, sont les mêmes que ceux qui prétendent qu'ils nous accordent la protection et le droit de résidence. Ceux qui divisent nos sociétés et arrivent à nous séparer et à provoquer des guerres entre nos peuples, sont maintenant ceux qui prétendent qu'ils veulent nous intégrer dans leur société! Ils prétendent être généreux? Les gens qui vivent dans un bien-être matérialiste ne sont pas généreux, sinon ils ne seraient pas riches. Seuls les pauvres sont généreux, parce qu'ils savent ce que cela signifie d'avoir rien.

Nous appelons les réfugiés à se distancer des institutions gouvernementales, des organisations et des partis politiques qui se nourrissent de la détresse et la misère des réfugiés. Ces réseaux ont une chose en commun: ils s’unissent pour dépolitiser les luttes des activistes au sein du mouvement. Nous les connaissons quand ils appellent à une solution humanitaire et simultanément préconisent des expulsions en masse et l'isolement des réfugiés.

En vérité, ils tiennent leur épée d’expulsions sur nos têtes. Ils nous départagent en tant que réfugiés «bons» ou «mauvais» et «méritants» ou «pas méritants». Ils ne disposent pas d'autres listes en stock: Ils parlent des dangers de PEGIDA et des islamistes, un prototype de la guerre, qui a été causé justement par l’action de leur système dans le Moyen-Orient et en Afrique.

Ils attendent que nous les masses marginalisées oublient ce qu'ils font vraiment: par ruse, ils nous divisent, en donnant certains d'entre nous de meilleures positions sous leur domination.

Notre protestation arrive à tenir déjà maintenant plus de deux décennies, et notre résilience et notre détermination est imparable. Depuis de nombreuses années, nous montrons déjà notre colère et sans elle, nous n’aurions eu de changements - quoique minime - dans notre traitement en tant qu’être humain. Depuis l'abolition de facto du droit d'asile en Allemagne en 1993, il n'y a eu aucun changement sans les luttes des communautés de réfugiés. Les luttes de réfugiés qui se fondent sur le désir de justice, ne peuvent pas être accomplies sans nous les réfugiés et les activistes communautaires dans la société.

Maintenant, une fois de plus, la communauté des réfugiés en Bavière „Refugee struggle for freedom“ (lutte pour les réfugiés pour la liberté) se met en mouvement du 8 au 21 Octobre 2016, de Munich à Nuremberg, où se trouve le siège de l'Office fédéral des migrations en Allemagne. Nous les rejoignons et encourageons les autres réfugiés à être unis dans cette protestation, afin de mettre en œuvre les exigences des réfugiés, pour le droit de séjour inconditionnel et pour les frontières ouvertes en protestation contre les conditions inhumaines dans lesquelles nous vivons dans la réalité.

Ceci est une marche de protestation et une façon de nous mettre tous ensemble. Ainsi notre unité est notre force. Lorsque nous sommes tous ensemble, nous nous rendons compte que nous souffrons des mêmes douleurs. Nous pouvons échanger nos expériences les uns avec les autres et organiser notre unité.

Venez nous rejoindre dans cette marche ou soutenez-nous de chez vous et avec vos mots. La liberté et la dignité ne nous seront jamais offertes en cadeau, nous n’y réussissons qu’à travers nos luttes collectives.

The VOICE Refugee Forum pour: la Plateforme communautaire des Refugiés-Migrants

Déclaration de The VOICE Refugee Forum en Bavière: En solidarité avec la marche de protestation de Munich à Nuremberg 2016 thevoiceforum.org/node/4257