You are here

La reprise: 2^. Oury Jalloh Process - Rapport de Rosa Amelia Plumelle-Uribe (French)

Spanish,French&Deutsch:
1^. Oury Jalloh Process - Rapport de Rosa Amelia Plumelle
1^. Bericht von Rosa Amelia Plumelle-Uribe zur Beobachtung des Prozesses zum Tode Oury Jallohs am Landgericht Dessau. http://thevoiceforum.org/node/485

****

Pressemitteilung vom 18.04.2007 - Initiative in Gedenken an Oury Jalloh
"Institutionalisierte Verachtung von Migrant_innen bei der Dessauer Polizei"
http://thevoiceforum.org/node/481
Statement of Solidarity to the Family and Friends of Oury Jalloh from MIGRANTE Europe in Amsterdam
http://thevoiceforum.org/node/483

First Reports from all the international delegates’ and other Observers on the Process – Oury Jalloh Trial in Dessau.
Your offer for standard translation of the texts into other languages will be very helpful!
http://thevoiceforum.org/node/484

Rosa Amelia a écrit un supplément de son rapport sur les derniers deux jours du procès.

La reprise: 2^. Oury Jalloh Process - Rapport de Rosa Amelia Plumelle-Uribe

Le 18 avril, à la veille de la reprise du procès, la Délégation s'est réunie à Dessau, dans l'intention d'échanger au sujet des observations que chacun des membres aurait retenu pendant les audiences du mois de mars dernier. Dans un souci d'efficacité, Monsieur Wendel, a proposé aux Délégués de se concerter afin d'arriver à un consensus et de dégager une position commune, permettant à la Délégation de s'exprimer d'une seule voix, au moins, sur certains aspects fondamentaux relatifs à mort d'Oury Jalloh. C'est ainsi que la Délégation a, unanimement, considéré, que la mort et les circonstances terrifiantes de la mort d'Oury Jalloh, sont étroitement liées au mépris envers les immigrés et au non-respect de leurs Droits Humains, en Allemagne comme partout ailleurs en Europe. Par conséquent, la Délégation voudrait contribuer à ce que la population allemande soit sensibilisée et informée sur les causes historiques, économiques et politiques de la présence massive d'immigrés en Europe et notamment en Allemagne. Les modalités de ce travail de pédagogie restent à déterminer.

Madame Höpfner

Le 19 avril, la deuxième partie du procès a repris à 9h du matin, comme prévu, avec le témoignage de Madame Höpfner la femme policier qui le 07 janvier 2005 partageait son bureau avec son chef l'accusé Monsieur Schubert. Le témoignage de cette dame était très attendu parce qu'elle est la personne qui était avec Monsieur Schubert lorsque celui-ci avait décidé d'arrêter l'alarme. En effet, lors d'un premier interrogatoire, Madame Höpfner avait parlé d'une discussion assez vive qu'elle aurait eu avec son chef lorsque celui-ci avait débranché l'alarme d'incendie et aussi l'interphone par lequel on entendait les cris d'Oury Jalloh. Le témoin est arrivé accompagné d'un avocat qui devait l'assister. Le juge a dit qu'elle avait déjà été interrogée à deux reprises à cause des contradictions dans le contenu de son discours et lui a rappelé qu'elle n'était pas obligée à répondre à toutes les questions qui lui seraient posées.

Madame Höpfner a expliqué au tribunal que dans son bureau il y a un interphone relié à la cellule N° 5 où se trouvait enchaîné Jalloh ; et que de son propre chef elle avait décidé de l'allumer parce qu'un policier avait dit que la personne détenue était menottée et fixée et par conséquent, ne pouvait pas bouger. Elle a raconté que par l'interphone on entendait qu'Oury Jalloh disait avec insistance « revenez, relâchez-moi », et qu'il était très agité, voire agressif. Elle avait alors décidé de descendre à la cellule pour se faire elle-même une opinion de la personne qu'elle entendait par l'interphone. Accompagnée par un autre collègue elle est arrivée à la cellule où elle dit avoir vu une flaque qui semblait de l'eau. Elle dit avoir touché Oury pour lui demander s'il allait bien et que celui-ci lui avait montré ses mains menottées en demandant d'être relâché. Elle aurait répondu qu'il s'était battu contre la police et qu'il n'était de son ressort à elle de le libérer.

A une autre question du juge, Madame Höpfner a raconté qu'après le contrôle, Oury Jalloh avait repris ses demandes d'être relâché. L'alarme avait sonné et pendant que son chef parlait au téléphone on entendait par l'interphone un clapotement qui l'a dérangé et il avait voulu couper le son de l'interphone. Alors, ils ont entendu un clapotement très fort et ont regardé l'interphone qui était peut-être tombé en panne. Elle a fait un appel à tous les policiers circulant dans la ville pour que ceux qui étaient le plus proche reviennent à la station. Pendant ce temps, l'alarme sonnait et Madame Höpfner s'était dit que quelque chose allait mal parce que l'alarme, le clapotement de l'interphone et pour combler le tout, le détecteur de fumée et même l'alarme du système d'aération avaient été déclenchés. Elle dit qu'ils avaient pensé au feu mais très vite ils avaient pensé que c'était une fausse alarme.

Le procureur a repris les différentes déclarations de Madame Höpfner ainsi que les corrections qu'elle avait faites à ses déclarations et aussi les corrections ultérieurement ajoutées par elle aux corrections faites par elle-même après le deuxième interrogatoire. Le procureur a souligné la difficulté pour se faire une vraie idée à partir de cet ensemble de déclarations et de corrections. Il pense que le premier interrogatoire de Madame Höpfner demeure le plus cohérent de toutes les déclarations qu'elle a faites par la suite. Lors de ce premier interrogatoire, elle avait dit qu'un deuxième contrôle sur Oury Jalloh avait eu lieu à 11h30 du matin. Mais, lors d'un deuxième interrogatoire où elle a comparu tout seule, en présence de son chef et de l'avocate de celui-ci, elle fut confrontée par le juge au fait que dans le manuel de service n'apparaît pas enregistrer ledit contrôle. Alors, elle a dit qu'en fait, elle n'avait pas vu ce contrôle.

A la question de la partie civile qui voudrait savoir pourquoi elle avait donc parlé de ce contrôle de 11h30 si celui-ci n'avait pas eu lieu, elle affirme ne pas savoir ce qu'elle disait ce jour-là parce qu'elle était tellement ébranlée qu'elle avait même failli s'évanouir pendant l'interrogatoire. Cependant, la partie civile lit quelques réponses qu'elle avait données lors de ce premier interrogatoire et souligne que ce jour là, elle avait fait des déclarations très cohérentes et complètes. Elle avait, par exemple, expliqué sa dispute avec le chef du service qui ne voulait pas aller voir ce qui se passait dans la cellule et s'obstinait à neutraliser l'alarme. Après, pendant les autres interrogatoires et devant le tribunal, elle a prétendu ne pas avoir tenu ces propos ou en tout cas, ne pas se souvenir de les avoir tenus. Le juge est intervenu pour dire que la déclaration de Madame Höpfner ce jour-là, était bien, qu'après elle a corrigé ce qui était contradictoire et que maintenant, chacun fait de ces corrections l'interprétation que sa conviction lui dicte. Le moins qu'on puisse dire c'est que le témoignage de cette dame ne semble pas avoir été à la hauteur des espérances de ceux qui en attendaient, au moins, des éclaircissements sur les circonstances de la mort d'Oury Jalloh.

Monsieur Lutz Kuhnhold

Devenu policier, Monsieur Kuhnhold est un ancien chef du service des pompiers et à ce titre il est intervenu au commissariat le 7 janvier 2005 lorsqu'ils ont reçu l'appel au secours. Devant le tribunal le témoin a dit qu'ils avaient reçu à 12h19 l'appel et que l'alarme s'est déclenchée à 12h20 chez les pompiers. Le juge a rappelé que dans le procès verbal du premier interrogatoire ils avaient reçu l'appel à 12h05. Il a dit que, arrivés au commissariat, un policier lui a expliqué qu'il y avait une personne enchaînée et lui a donné les clefs en lui montrant une pour les pieds et une autre pour les mains, mais il y avait une suite de clefs. En plus, il avait compris qu'il fallait prendre la première porte à droite alors que c'était la première cellule. De surcroît, la clef était trop petite alors qu'ils avaient des gants assez épais. De toutes façons, la personne dans la cellule, dit-il, était déjà morte à son arrivée.

Questionné par la partie civile pour savoir s'il connaissait les locaux du commissariat, le témoin dit qu'il les connaissait un peu parce qu'autrefois, il les avait visités avec son chef et explique les insuffisances qu'il avait remarquées. Comme la partie civile lui a demandé s'il avait fait un rapport faisant état des insuffisances qu'il avait découvertes, le témoin a dit qu'il n'avait pas fait de rapport. La partie civile a insisté à demander pourquoi et le témoin a expliqué qu'il n'avait pas à le faire parce qu'il ne s'agissait pas d'un contrôle officiel où le but est justement de détecter toutes les insuffisances et de les rapporter, mais il s'agissait d'une visite au cours de laquelle il avait tout de suite vu des choses grâce à sa formation professionnelle.

La troisième et la quatrième partie du procès auront lieu en mai et juin. En attendant, nous ne sommes pas plus avancés qu'il y a deux mois avant le début du procès. Nombre de ceux qui ont suivi le déroulement des audiences, ont l'impression que les témoins ont cherché, systématiquement, à minimiser la responsabilité des policiers et faire en sorte que toute la responsabilité revienne à l'état des locaux relativement aux mesures de sécurité en cas d'incendie. A la fin du procès et quelle que soit la responsabilité pénale des accusés, il faudra revenir sur la responsabilité civile.

Rosa Amelia Plumelle-Uribe

http://thevoiceforum.org/node/484
First Reports from all the international delegates’ and other Observers on the Process – Oury Jalloh Trial in Dessau.
Your offer for standard translation of the texts into other languages will be very helpful!
http://thevoiceforum.org/node/484

First preliminary report by Silas Nkanunu, Port Elizabeth, South Africa Member of the International Delegation of the Oury Jalloh Initiative.
Deutsch: http://thevoiceforum.org/node/478
*Zitate aus den Berichten der Internationalen Delegation von ProzessbeobachterInnen zur Auftaktrunde des Oury-Jalloh-Prozesses*
http://thevoiceforum.org/node/477

Come to Observe the Court Process in Dessau!
Kommt zum Prozess!

Mahnwache // Vigil
08.00h – 20.00h
Termine Prozess
Di 8.5.07 - Mi 9.5.07
9Uhr - Landgericht Dessau, Willy-Lohmann-Str. 29
Dessau
****

BREAK THE SILENCE
INITIATIVE IN GEDENKEN AN OURY JALLOH
The delegates Observation Reports on the Process – Oury Jalloh Trial in Dessau.
http://initiativeouryjalloh.wordpress.com
Deutsch: Video und photo
Umbruch-bildarchiv vom ersten Prozeßtag 27.- 30.3.2007
http://www.umbruch-bildarchiv.de/bildarchiv/ereignis/270307oury_jalloh_prozess.html
MONITOR Nr. 561 - Tod in der Polizei-Zelle - Warum starb Oury Jalloh?
*Hinweiss auf den Monitor Beitrag über den Fall Oury Jalloh*
http://www.wdr.de/tv/monitor/beitrag.phtml?bid=875&sid=162
http://www.wdr.de/tv/monitor/real.phtml?bid=875&sid=162
English: Radio repot - Death in Cell #5 - Mumia Abu Jamal on Oury Jalloh (mp3)
http://stop-institutional-racism.blogspot.com

+++++
2^. Oury Jalloh Process - Rapport de Rosa Amelia Plumelle-Uribe
http://thevoiceforum.org/node/488
1° . Bericht von Rosa Amelia Plumelle-Uribe zur Beobachtung des Prozesses zum Tode Oury Jallohs am Landgericht Dessau.
http://thevoiceforum.org/node/484 French: Rapport de Rosa Amelia Plumelle-Uribe, membre de la Délégation Internationale
http http://thevoiceforum.org/node/464
Statement of Solidarity to the Family and Friends of Oury Jalloh from MIGRANTE Europe in Amsterdam
http://thevoiceforum.org/node/483

English: Regina Kiwanuka* Member of the International Delegation of the Oury Jalloh
Initiative.
http://thevoiceforum.org/node/469
Deutsch: Regina Kiwanuka - Beobachtungen und Kommentare: Oury-Jalloh-Prozess
http://thevoiceforum.org/node/474
First preliminary report by Silas Nkanunu, Port Elizabeth, South Africa
http://thevoiceforum.org/node/478

English: Elliot Perkins Report on the Oury Jalloh Trial; Member of the International Observer Delegation
http://thevoiceforum.org/node/473
Deutsch: Oury Jalloh: Zusammenfassung der ersten vier Prozesstage
http://thevoiceforum.org/node/461
English: First Preliminary Report of Rolf Gössner on Organized Irresponsability - Oury-Jalloh-Prozess
http://thevoiceforum.org/node/475
Deutsch: Hier Wolf-Dieter Narrs Bericht; Splitter, Augenblicke und einige Reflexionen meiner Prozessbeobachtung - Oury-Jalloh-Prozess
http://thevoiceforum.org/node/476
Wolf-Dieter Narr:
Quelques fragments, aperçus et réflexions issus de l'observation du procès
http://thevoiceforum.org/node/490
Dt;En;Fr;)
Gedenken an Dominique - Erschossen durch die Polizei in Dortmund // Kongolese shot and Killed by Police in Dortmund
http://thevoiceforum.org/node/459

Languages: