You are here

Anti – Lager – Tour en Allemagne

french

Anti – Lager – Tour en Allemagne commence du 20 au août au 5 septembre 2004.

Pour la liberté de mouvement, contre l´exclusion sociale et déportation.

Nous demandons la fermeture de tous les camps de détention, camps, prisons de
déportation et centres de déportation et demandons l´abolition des lois de la Residenzpflicht.

Millions de personnes à travers le tiers monde meurent à cause de l´exploitation de leurs richesses et ressources naturelles. De nos jours nous sommes confrontés aux problèmes du globalisme néo-colonial, de la machinerie capitaliste du commerce mondial et de la militarisation des contrôles de frontières.

Le régime de camp et la militarisation des frontières se sont même de plus en plus intensifiés au-delà des frontières européennes en allant jusqu´aux pays d´origine des réfugiés et émigrants. Les pays occidentaux ont amorcé un niveau maximum de politique rigide contre les émigrés et en général, y compris ceux qui se sont échappés à cause des persécutions et qui solidarisent avec les oppressés.

La majorité des réfugiés et émigrés en Europe est stigmatisée, persécutée et exclue socialement.

Plusieurs réfugiés et émigrants sont tués et même noyés dans la mer dans la tentative de traversée de la mer pour les pays riches et de sécurité. Ceux qui survivent et parviennent à atteindre les frontières sont placés dans les camps de concentration par les forces militaires de la frontière européenne.

Les réfugiés sont d´abord assemblés dans les ZAST (centre de réception et de transit), puis dans les maisons d´asile et après dans les camps à condition inhumaine, centres de déportation et prisons de déportation. Ils font face aux contrôles racistes et sont en permanence sous menace de déportation.
En Allemagne les réfugiés font face à la loi sur la résidence obligatoire « Residenzpflicht » et sont de ce fait criminalisés, ce qui réduit leur ossibilité de mouvement rien qu´à leurs districts locaux.

Pendant les années antérieures, le régime de déportation allemand a réussi à réduire l´entrée des réfugiés en Allemagne, avec l´appui des politiciens au support des déportations en masse et l´exclusion sociale des étrangers.

La culture de camp, du régime de déportation en Allemagne nourrit à priori le racisme, violence, préjugés, stupidité, haine, ignorance et xénophobie y compris la peur du commun des mortels envers les émigrés. La ségrégation et l´isolation les exposent à la discrimination et l´exploitation, terreur, torture, attaques et abus sexuels/racistes et inhumanité.

Le camp représente l´abus systématique des étrangers par la répression de l´état, pour la persécution et la restriction de mouvement des réfugiés et émigrants contre leur gré.

Lors des dix dernières années, plus que jamais, les réfugiés se sont dus de protester contre les régimes de camp, et même plus contre les conditions inhumaines d´accommodation dans les forêts, dans les anciennes casernes militaires, dans les camps industriels et bateaux containers.

Les réfugiés ont bataillé pour la fermeture des camps de Zittau, les containers à Bremen,Saafeld Lager Maison de forêt de Tambach Dietharz et Jena Forst/Thueringen, Parchim-Dschungel-Heim Mecklenburg -Vorpommen, et bien sûr avec le support des activistes non réfugiés et de plus avec la résistance de ceux qui y vivent intérieurement.

Nous apporterons notre support à lutte des réfugiés et les campagnes de protestation des activistes de renom comme le nigérian Akubuo Chukwudi contre camp et les contrôles racistes/brutalités, exclusion sociale, «Residenzpflicht » et déportation. Son engagement à Parchim sert aussi d´inspiration aux réfugiés à Tram de contester les camps en ce lieu.

Les réfugiés se sont opposés aux nouvelles lois sur l´immigration d´ Otto Schilly qui met le point sur le contrôle de la migration en ne sollicitant que les intellectuels aux dépens des émigrés en intensifiant de ce fait la concentration et déportation des réfugiés et émigrés.

Les réfugiés en plein activisme seront aussi chargés de la coordination du Anti-Lager- Tour 2004 contre les camps de concentration et prisons de déportation à Neuss, Bramsche, Hannover, Halberstadt, Tram et Eisenhüttenstadt et autres en Allemagne.

Pendant le tour un point d´attention sera porté sur les efforts des réfugiés.

La solidarité commence chez soi!! Nous appelons tous les réfugiés et émigrés engagés dans la solidarité avec les oppressés à travers le monde de continuer et de condamner et mettre à jour la dominance coloniale et l´exploitation des pays de l´ouest dans leurs pays d´origine, y compris la criminalisation et discrimination ici même sur place.
Nous appelons tous les allemands à se réveiller et se battre pour une société plus ouverte, et de partager avec nous les lourdeurs qui pèsent sur les épaules des personnes oppressées et de solidariser sans forme de discrimination. De ce fait nos efforts seront joints en commun !

Nous agirons ensemble dans la solidarité afin de contester les camps, l´état permanent des contrôles et déportations.

Notre indépendance est basée sur notre capacité à nous organiser de nous même, notre liberté de mouvement et notre résistance contre les camps de déportation, exclusion sociale et contrôles migratoires.

Pas de camp ici ou que ce soit ! Pas de déportations!
Engagez-vous dans l´activisme!

Le silence ne couvrira personne.

La liberté de mouvement est pour tout un chacun ! Nous sommes ici et nous nous battrons !

Il y aura des démonstrations, discussions, actions directes, festivals, théâtres, musique, œuvres artistiques, exhibitions, films et etc…

The VOICE Refugee Forum:
NoLager2004/English, Deutsch, French: http://www.thevoiceforum.org/node/view/76
NoLager2003/English: http://www.thevoiceforum.org/node/view/10

Languages: